Libertalia. Une République des pirates à Madagascar: Interprétations d’un mythe (XVIIe-XXIe siècle)
EAN13
9782377010783
ISBN
978-2-37701-078-3
Éditeur
HEMISPHERES
Date de publication
Nombre de pages
384
Dimensions
24 x 16 x 1 cm
Poids
502 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Libertalia. Une République des pirates à Madagascar: Interprétations d’un mythe (XVIIe-XXIe siècle)

Hemispheres

Offres

En 1728, le capitaine Charles Johnson publie à Londres un récit atypique. Des équipages pirates, menés par Misson, Caraccioli et Tew, auraient fondé à Madagascar une République du nom de Libertalia. Abolitionniste, égalitaire et pacifique, son modèle prend le contrepied des monarchies dominantes et s’oppose à l’économie de plantation. Surtout, elle aurait, quelques années durant, posé les jalons d’une société multiculturelle inédite. Mais si les mondes pirates européens et les sociétés littorales malgaches ont bien été en relation dans les années 1680 à 1730, aucune trace ne subsiste de cet événement. De plus, les études littéraires anglo-saxonnes attribuent le texte au romancier Daniel Defoe, célèbre auteur de Robinson Crusoé (1719) et faussaire notable. À partir d’archives, de récits de voyage et d’observations de terrain, cet ouvrage reconstitue, pour la première fois, une généalogie critique du mythe et de sa réinterprétation, des empires coloniaux aux mouvements libertaires.
S'identifier pour envoyer des commentaires.