Librairies Sorcières

http://librairies-sorcieres.blogspot.fr/

Flon-Flon et Musette
14 octobre 2018

Conseillé par Citrouille, revue des Librairies Sorcières

En 1993, à la parution de Flon-Flon et Musette, le n°4 de Citrouille publia un texte où Elzbieta expliquait la raison de son ouvrage. Très vite, l'album fit grincer quelques dents. Celles, par exemple, de parents d'élèves qui écrivirent à l'éditeur. Le n°7 de Citrouille proposa alors à Suzy, une institutrice de maternelle, et à Cléo, une de ses élèves de six ans, de réagir. Mis en ligne quelques années plus tard, les articles de ces deux numéros de Citrouille provoquèrent les commentaires d'internautes. Revoici en ligne ici l'ensemble en quatre parties :
- Le texte d'Elzbieta
- Les courriers de parents à l'éditeur
- Les témoignages d'une institutrice, Suzy, et d'une de ses élèves, Cléo
- Les commentaires d'internautes
à lire ici sur Citrouille Hebdo

Nous étions dix
18,00
10 octobre 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière Croquelinottes à Saint-Étienne

Dix enfants au milieu de la nuit qui font le mur… Il en faut du courage! Mais justement: tous les prétextes sont bons pour lâcher le groupe. Sous la forme d'un conte en randonnée, servie par un texte riche en rimes, l'histoire est racontée par Rosie, l'enfant à la lampe torche. Rosie qui va voir tous ses amis la quitter les uns après les autres, son trouillomètre passant de «on n'a peur de rien» à «j'étais terrorisée» en quelques pages! Voilà le rejeton moderne de La chasse à l'ours et d'Une histoire sombre très sombre: on ne peut rêver meilleurs parents! — Conseillé par la Librairie Sorcière Librairie des Croquelinottes

Panthera Tigris

Hélène Rajcak et Sylvain Alzial

Le Rouergue

15,00
10 octobre 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière Le Bateau Livre à Lille

Une confrontation entre la connaissance livresque et celle du vécu: qui va gagner ? Avec un tigre très, mais très très impressionnant. On se demande d'ailleurs quel procédé d'impression permet de telles couleurs ! L'illustration, digne d'un traité scientifique, fait rêver par sa multitude de détails. Et pour finir: où le livre joue un grand rôle... mais pas où on l'attend. Vive la nature!... Sans oublier qu'il n'y aurait plus que 3000 tigres sur notre planète (dont la plupart en cage). Quant aux livres ... — Conseillé par la Librairie Sorcière Le Bateau Livre à Lille

À travers

Tom Haugomat

Thierry Magnier

20,00
9 octobre 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière L'Eau Vive à Avignon

Cet ouvrage est un projet qui a pris du temps, plus de trois ans. Un roman graphique de cent quatre-vingt-quatre pages, très peu de mots, seulement les légendes des images. Un livre aux illustrations en trois couleurs, en tons directs, qui en fait un objet à part, même si le travail de Tom Haugomat, reconnaissable entre tous, est déjà d’une singularité inouïe. Le livre commence en décembre 1955, en Alaska. Un petit garçon regarde par la fenêtre de sa chambre. Tout le livre est fondé sur le jeu de regards entre la page de gauche et celle de droite, tout est vu à travers le prisme d’une fenêtre, d’une loupe, de jumelles, d’un poste de télévision. L’enfant grandit. On assiste aux premiers pas sur la lune, puis à la mort de sa mère. Et puis à la fascination pour l’espace, le métier qui en découle, la rencontre avec une femme, l’enfant qui va naître… L’homme vieillit. On revient aux images de départ: la maison d’enfance, la loupe cassée. Le temps est une boucle. Toute la vie d’un homme, en somme, la petite histoire dans la grande, dans un livre splendide. — Conseillé par la Librairie Sorcière L'Eau Vive à Avignon

Le tracas de Blaise

Raphaële Frier & Julien Martinière

Atelier du poisson soluble

16,00
9 octobre 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière L'Autre Rive à Nancy

Blaise est un citadin sérieux, portant cravate. Vêtu de teintes vertes, il s’est entouré de plantes, de cactus, de portraits d’animaux. Tous les autres personnages portent des lunettes (au fait, pourquoi?) mais pas lui. Et voilà qu’il ne supporte plus les encombrements automobiles, ni l’encombrement des lignes téléphoniques, ni la cohue dans le métro, ni la mécanique des serrures, ni même celle de son parapluie ou de son grille-pain. Or, tandis que le monde extérieur se met à le contrarier et à lui faire obstacle de toutes parts, Blaise subit une métamorphose qui fait de lui une bête de plus en plus velue. Il gagne alors une proche forêt et constate qu’il s’y trouve parfaitement à l’aise. Le texte de Raphaële Frier cède volontiers la parole aux dessins étranges et fascinants de Julien Martinière, au point que, dans les dernières pages, le narrateur a disparu et qu’il n’y a plus que des images de bande dessinée. Le trait, fin et méticuleux, plus ou moins réaliste, s’associe aux couleurs assourdies d'une palette volontairement restreinte et à de vastes zones de blanc. Ce récit fantastique mêlé d’humour, au dénouement optimiste, séduira les enfants à partir de cinq ans. - Conseillé par la Librairie Sorcière L'Autre Rive à Nancy