Alain L.

Un jour ce sera vide
16,50
par (Libraire)
3 novembre 2020

Un merveilleux voyage dans le monde l'enfance.

Il se raconte, ses vacances à la plage, sa grand-mère qu'il adore, sa rencontre avec Baptiste, ses premières émotions, ses rages. Un regard vif, une sensualité naissante, narrés avec des mots chocs !

Ile
par (Libraire)
17 juin 2020

Un premier roman bouleversant.

les Iles Féroé composent un décor rude et familial, dans le sens de l'héritage : Marita, la grand-mère de la narratrice, a quitté son île toute jeune. Son histoire et l'empreinte que la petite-fille porte captivent le lecteur, sous le charme de mots caressants.

Le roman de Tyll Ulespiègle
par (Libraire)
15 février 2020

Un épopée au coeur de l'espièglerie !

Tyll, le bouffon, le saltimbanque, observe l'Europe ravagée par la Guerre de 30 ans.
Espiègle, oui !, bondissant, surprenant et surtout réjouissant.

Ténèbre

La Peuplade

19,00
par (Libraire)
23 janvier 2020

Ténèbre, qui connaît son Conrad et se donne à lire comme un (premier !) roman d’aventure de nausées et de fièvres, rouvre les chairs de l’Afrique coloniale : de cette plaie purule toute l’horreur de l’homme blanc en phase terminale.
Ténèbre est une charogne gonflée de poésie, une quête hallucinée et sans retour.
Ténèbre est anormal, Ténèbre est écoeurant, Ténèbre est superbe !

La soustraction des possibles
par (Libraire)
16 janvier 2020

Tournant des années 80, Suisse : bienvenue dans la déferlante de la finance à outrance.
Dans ce monde sans morale, voilà l’histoire tragi-comique - vraiment comique, vraiment tragique - de deux jeunes gens, l’arriviste et le gigolo, éperdument amoureux mais avides de leur part d’or.
Joseph Incardona tient l’ambition de dire l’ogre capitaliste, avec quel talent, quelle précision dans l’horlogerie du roman !
Dans une narration à nulle autre pareille, il s’arroge le récit, fourmille d’inventions et d’amour pour ses personnages : tantôt facétieux, tantôt bouleversant, toujours virtuose.